“UN COLIS AMOUREUX”,  YERASIMIDIS
PHTOGGOS #02  (2022)

Limited edition of 18 cassettes, unique artwork designed from found photos.
Edition de 18 cassettes numérotées, design unique réalisé à partir de photographies trouvées.


Design - Florian Maricourt / Music - Théo Deliyannis
Conception - Florian Maricourt / Musique - Théo Deliyannis

Bandcamp Phtoggos  ︎
listen here / écouter ici



“In March of 2020, I get a piano for my birthday. A few days later, a confinement puts my daily life on hold. And so I start to learn this instrument and, without much discipline, I memorize some pieces which I start repeating on a loop, then I wander, and invent little refrains for the pleasure of playing. I record these on a dictaphone for micro-cassettes in the months between the spring and winter confinements as a way of measuring my progress but also to keep a memory of that which I am often unable to re play. The good thing about the piano is that once it's in one place, it stays there, and so any sound that comes out of the piano also comes out of the room. On these recordings we hear the sound of life in 2020 outside my open window, occasionally my cat and other times Manon, the floor of the living room cracking, my fingers tapping the touch, my breath.” 
Théo Deliyannis

“En mars 2020, on m’offre un piano pour mon anniversaire. Quelques jours plus tard, un confinement vient mettre mon quotidien en pause. Je me mets alors à l'apprentissage de l'instrument, et, sans grande discipline, je retiens quelques morceaux que je répète en boucle, puis je divague, et invente de petites ritournelles qui me font plaisir à jouer. Je les enregistre sur un dictaphone à micro-cassettes, et ce pendant plusieurs mois, jusqu'à un autre confinement, plus tard l’hiver, un peu pour mesurer mes progrès, mais aussi pour me souvenir de ce que, bien souvent, je suis incapable de rejouer. Ce qu'il y a de bien avec le piano, c'est qu'une fois qu'il est à un endroit, il y reste, et qu’ainsi tout son qui en sort est aussi celui de la pièce dans laquelle le piano vit. Sur ces enregistrements, on entend donc, le bruit de la vie en 2020 derrière la fenêtre ouverte, mon chat parfois, Manon d'autres fois, le sol du salon qui craque, mes doigts qui tapent les touches, mon souffle.”
Théo Deliyannis












“FEU”,  FORÊT-MOTEUR
PHTOGGOS #01  (2020)

Limited edition of 28 hand-colourised cassettes with pastels,
unique artwork designed from found photos.

28 cassettes uniques numérotées,
pochettes colorisées à la main au pastel, à partir de photographies trouvées.

Design - Florian Maricourt / Music - Pierre Tonachella
Conception - Florian Maricourt / Musique - Pierre Tonachella


Bandcamp Phtoggos  ︎
listen here / écouter ici


“Forêt-moteur is a band located between my village, in Sud-Essonne, and my room, in Paris. I record the sounds in and around the village: the wind, the quads and dirtbikes, the birds, the chainsaws, the booming voices, the glades, the stables, the falling pickaxes. Then, in my room in Paris, I play my guitar along to those sounds. I like when the melody melds with the whisper of the plain between Baulne and Mondeville, with the clinks of construction, and it grates. Forêt-moteur sings the adventures of the heroes and heroines of Gâtinais. Forêt-moteur is at once the noise of memory, a documentary on the countryside outside of Paris, and the harsh melodies of a wood-chipper.”
Pierre Tonachella

“Forêt-moteur est un groupe qui se situe entre mon village du Sud-Essonne et ma chambre à Paris. Au village et aux alentours, j'enregistre le son. Le vent, les quads, les cross, les oiseaux, les tronçonneuses, les grosses voix, les clairières, les écuries, les pioches. Ensuite, je joue de la guitare dans ma chambre à Paris en écoutant les sons. J'aime bien quand la mélodie s'enchevêtre avec le souffle de la plaine, entre Baulne et Mondeville, les coups des chantiers, et que ça grince.Forêt-moteur chante les épopées physiques des héros et des héroïnes du Gâtinais. Forêt-moteur c'est à la fois le bruit du souvenir, un documentaire sur une campagne proche de Paris, et la mélodie rêche d'un broyeur à bois.”
Pierre Tonachella





       






“ICI C’EST LA BANLIEUE”,  LES CAMIONS
MARGINS 001  (2019)


Cassette + booklet,
Limited to 100 numbered copies.

Cassette + livret,
Limité à 100 copies numérotées.

Conception - Zélie Boulestreau (handmade recycled paper, binding), Takumi Matsuhashi (cover artwork), Florian Maricourt (design, photos), Thibault Leonardis (mastering), Pierre Tonachella (booklet drawings) & Boris Monneau.
Les Camions - Théophile Cherbuin (voice, lyrics) & Pierre Tonachella (guitar, kumuz).
Conception - Zélie Boulestreau (papier recyclé, reliure), Takumi Matsuhashi (pochette), Florian Maricourt (design, photos), Thibault Leonardis (mastering), Pierre Tonachella (dessins du livret) & Boris Monneau.
Les Camions - Théophile Cherbuin (chant, textes) & Pierre Tonachella (guitare, kumuz).

[Dossier (.pdf) (en français) ︎]
Photos des Camions live  ︎


Bandcamp Margins  ︎
listen here / écouter ici



“Avec Théo on fait du punk dans notre village. On a monté le groupe Les Camions il y a deux ans. Comme il le chante dans un morceau, il a vu “des troupeaux de camions, remplis d’amplis, là-bas, en haut”. Théo habite en face de chez moi au village, depuis toujours. Pour jouer on se retrouve le soir lorsqu’il rentre du foyer pour adultes. Je joue de la guitare en improvisant à partir d’un thème, tandis qu'il scande un même mot, une même phrase, jusqu’à ce que viennent d’autres paroles trouvées sur le moment, ou pas. Cette scansion est mon guide. Notre son est sale, nos mélodies saturées et on monte le volume. On aime jouer comme on creuse ou comme on frappe. On joue fort et puis après on va se balader. Tout se passe ici depuis le début.”
Pierre Tonachella